vrai
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Être vrai avec soi-même

Être vrai c’est avoir la capacité de penser, faire, dire et ressentir la même chose. Si vous pensez ou ressentez quelque chose et que vous n’agissez pas en conséquence, vous n’êtes pas vrai avec vous-même et/ou avec les autres.

Pour être vrai nous ne devons pas nécessairement dire tout ce que nous pensons et ressentons. Ce qui importe c’est que lorsque nous décidons de parler ou d’agir, ces paroles et actions doivent correspondre à ce que nous pensons et ressentons.

Regardons ensemble les peurs qui nous empêchent d’être vrais. Pourquoi certaines personnes ont-elles beaucoup plus confiance en elles que d’autres ? Est-ce héréditaire ? Est-ce un hasard ? Est-ce un acquis ? Suffit-il d’être encouragé pour développer cette confiance ? Voilà beaucoup de questions que se posent souvent ceux qui n’ont pas confiance en eux.

Les peurs qui nous empêchent d’être vrai

La peur de déplaire

Vous a-t-on déjà demandé votre opinion sur quelque chose que vous n’aimiez pas ou que vous trouviez laid ? Comment avez-vous répondu?

Il est fréquent qu’une personne dise être d’accord avec on conjoint, acceptant ses propositions, par peur de lui déplaire. D’autres se forcent et font toutes sortes de pirouettes pour plaire à l’autre, allant ainsi à l’encontre de leurs désirs.

La peur de l’autre

C’est une des plus grandes peurs empêchant les humains d’être vrais. En voici plusieurs exemples : 

L’épouse qui ment à son conjoint sur le prix de ses achats. Monsieur qui invente des excuses lorsqu’il arrive tard chez lui. Madame qui fait croire à son mari qu’elle a été occupée toute la journée alors qu’elle a vu une amie et n’a rien fait.

Les personnes qui fument, boivent, mangent en cachette ont aussi peur de la réaction d’une autre personne.

La peur de ne pas être à la hauteur

Cette peur se retrouve chez les personnes qui, une fois engagées dans quelque chose, se croient obligées de performer même si cela finit par dépasser leurs limites. Elles finissent ainsi par se retrouver dans des situations qui ne concordent pas avec ce qu’elles désirent ou ressentent. Ce sont souvent des personnes idéalistes et perfectionnistes qui croient ne jamais en faire assez ou qui croient que ce qu’elles font n’est jamais assez bien.

La peur de perdre ou de manquer

Les conjoints qui ne peuvent se parler franchement de ce qu’ils vivent ont peur de perdre l’autre. Ils savent que leur relation est très superficielle mais ils font l’autruche, faisant semblant de ne pas s’en rendre compte. 

Ces personnes vont souvent dire : “Cela ne me dérange pas”, alors qu’elles sont bel et bien dérangées par ce qui vient d’arriver ou de se dire. Ce comportement est motivé dans la plupart des cas, par la peur de perdre quelqu’un ou quelque chose.

Derrière chaque peur se cache une blessure

Tous les exemples cités précédemment cachent une blessure. Mentir est une protection humaine. Les personnes qui mentent croient qu’en n’étant pas vraies, elles ne ressentiront plus ces blessures. Cette croyance est fausse ; elle ne crée qu’une illusion de protection. La blessure demeure entière et les peurs l’alimentent.

Quand vous vous rendez compte que vous n’avez pas été vrai, cherchez la peur qui a causé votre retenue. Le bon côté du mensonge est qu’il permet de devenir conscient de peurs provenant d’une ou plusieurs blessures survenues durant l’enfance. Vous pouvez en parler à un professionnel si vous souhaitez vous débarrasser de ces peurs.

chris

Chris Voyant

À propos de l’auteur

Médium de naissance, je mets mes dons à votre service en toute sincérité. Je suis en ligne directe avec les esprits et le monde invisible. Je vous guide et vous aide à prendre des décisions. Je suis spécialiste des arts divinatoires africains et médium. Un savoir faire ancestrale, une main tendue, avec cœur et sincérité pour la voyance de votre vie.

Fermer le menu